FFRandonnée
Parrain de l’évènement, la Fédération Française de Randonnée Pédestre m’apporte son aide dans la recherche de sponsors et la logistique nécessaire pour la réussite de ce défi.
Par le biais de son réseau de comités départementaux, je suis en relation avec les associations affiliées pour partager avec eux l’aventure et découvrir leurs actions en faveur de l'environnement.
Grâce à ses outils numériques, j’ai pu concevoir mon itinéraire sur GR @ccess et le site MonGR, de même qu’établir un tableau de marche précis avec l’aide de leurs indispensables Topoguides.
2619
post-template-default,single,single-post,postid-2619,single-format-standard,eltd-core-1.1.2,borderland-childtheme-child-theme-ver-1.1,borderland-theme-ver-2.0.3,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,paspartu_enabled,paspartu_on_top_fixed,paspartu_on_bottom_fixed,side_menu_slide_with_content,width_470, vertical_menu_with_scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-6.1,vc_responsive
 

Parcs éoliens du Haut-Languedoc

Le Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc constitue une zone à fort potentiel éolien avec un gisement exceptionnel (une vitesse de vent à 10m/s à 100 m de hauteur en moyenne). En forte progression sur le territoire du parc, l’éolien est devenu la première source d’énergie dont la puissance moyenne est passée de 900 kW en 2005 à environ 1 850 kW en 2020, soit 46% de la production totale d’EnR. Le parc compte désormais 215 éoliennes en fonctionnement pour une puissance installée de 398 MW auxquelles viennent s’ajouter 56 éoliennes dont le permis de construire a été accepté, soit un total de 271 éoliennes.

Critères définis par le PNR

Respecter le zonage du territoire
Limiter la hauteur des éoliennes à 125 m
Limiter à 300 mâts au total le nombre d’éoliennes
Limiter les impacts paysagers et environnementaux

Une énergie renouvelable avec une technologie de pointe

Le vent est une ressource naturelle inépuisable. Il se crée et se renouvelle par l’action des rayons du soleil sur l’atmosphère. L’énergie éolienne ne produit ni gaz polluant, ni déchet. 1 MW éolien évite d’alourdir l’atmosphère d’environ 650 tonnes de CO2 par an. En fin de vie, les éoliennes sont démantelées et leurs composants sont totalement recyclés. L’électricité éolienne est produite in situ et est raccordée au réseau électrique national. Les éoliennes tournent 80% du temps et leur production connue à l’avance, grâce aux modèles de prévisions météorologiques, permet de gérer l’accueil de l’énergie produite sur le réseau.

Fonctionnement
Constituées de fibres de verre, les pales sont dessinées à la façon des ailes d’avion en s’appuyant sur le savoir-faire de l’aéronautique. Les pales savent aussi pivoter pour s’adapter à la vitesse du vent. Une girouette et un anémomètre orientent à chaque instant la position du rotor face au vent. Le vent fait tourner les pales du rotor. Il entraîne une génératrice qui transforme l’énergie du vent en électricité. Celle-ci acheminée par un câble souterrain jusqu’au réseau public.

 

1 – Rotor (moyeu + pales)
Vitesse de rotation : 6 – 21,5 tours/min
Vitesse d’arrêt par sécurité : 28 – 34 m/s / 90 – 100 km/h
Longueur d’une pale : 35 m

 

2 – Nacelle
La rotation du moyeu entraîné par les pales est augmentée 120 fois par un multiplicateur. Celui-ci est relié à la génératrice via un arbre rapide qui transforme cette énergie mécanique en électricité.

 

3 – Mat
L’accès à la nacelle est réservé à des techniciens habilités pour la maintenance des équipements mécaniques et électriques.

 

4 – Fondations
Les fondations sont enfouies jusqu’à 4 mètres en profondeur. L’emprise au sol limitée permet de conserver une activité autour des éoliennes.

Quelques exemples de parc éolien

Le parc éolien de Haut-Cabardès
Communes de Pradelles-Cabardès et Cabrespine
16 éoliennes en service depuis 2006
Puissance unitaire de 1,3 MW (total de 20,8 MW)
Équivalent de la consommation de 33 000 personnes

Objectif à venir, passer de 16 à 11 éoliennes sur le parc actuel. Ce renouvellement consiste à remplacer (partiellement ou intégralement) une éolienne en fin d’exploitation par un modèle plus performant. Il est ainsi possible de remplacer les anciennes éoliennes (moins d’1 MW) par des plus récentes à la puissance trois à quatre fois supérieure (jusqu’à 4 MW) et plus hautes, au maximum 50 mètres en bout de pale. Les avancées technologiques de ces dernières années, permettent de produire beaucoup plus d’électricité qu’auparavant avec le même nombre de mâts, voire avec un nombre de mâts plus réduit ! Les anciennes machines seront démantelées en parallèle de l’installation de nouvelles. Les anciennes plate formes non utilisées seront intégralement remise en état.

 

Le parc éolien de Fraïsse-sur-Agoût
Depuis l’automne 2012, les 10 éoliennes alimentent le réseau local de distribution électrique.
Vitesse moyenne du vent : 10 m/s
Puissance installée : 23 MW (10 éoliennes de 2,3 MW)
Production électrique : 48 millions de kWh estimés par an, équivalent à la consommation électrique d’environ 38 000 habitants.

La France s’est engagée contre le changement climatique en favorisant notamment l’essor des énergies renouvelables. Elle vise 23% d’énergies renouvelables dans la consommation nationale en 2020. L’union européenne, quant à elle, s’est donné l’objectif de 20% de renouvelable dans la consommation énergétique totale d’ici 2020.

 

Cette perspective durable ne peut être envisagée que dans la mesure où ce développement est raisonné sur des objectifs de production cohérents, non gouvernés par des finalités mercantiles et/ou industrielles, ainsi que sur le respect de la biodiversité environnante. Il s’avère que dans la réalité, il est à craindre que le développement massif de l’éolien sur le territoire du Parc Naturel Régional du Haut Languedoc constitue dans les années à venir une rupture de corridor des voies migratoires de nombreux oiseaux (Aigle Royal, Vautours, Milans, Busards …) et chiroptères, et un piège mortel pour ceux forçant le passage. On peut également noter que le programme Life Gypconnect porté par la LPO pour restaurer un corridor à Gypaète Barbu (espèce à forte sensibilité éolienne) entre les Pyrénées et les Alpes, se voit directement impacté si tous les projets de développement venaient à voir le jour.

SOURCE : PNR DU HAUT-LANGUEDOC / ADEME / LPO HERAULT

CHARTE DU PARC 2011-2023
OBSERVATOIRE EOLIEN 2018
Aucun Commentaires

Ajouter un commentaire